Après des études de gestion et de finance, Loic Bodin s’est plongé dans l’univers de la veille et a fondé l’agence de Sivva (Stratégies Internet et Veille à Valeur Ajoutée), qui a dernièrement lancé un logiciel de veille en SaaS : Siveille.

  • Si vous aussi êtes devenus veilleurs par sérendipité,
  • Si vous aimez les histoires de parcours atypiques,
  • Si vous faites de la veille sur les outils de veille (RIP Yahoo Pipes…),

Alors cette interview est pour vous !

Veille Digitale : Après 5 ans d’études de comptabilité, pourquoi avoir choisi de vous consacrer à la veille ?

Loic Bodin : c’est pendant ma formation initiale que j’ai pris conscience de l’utilité de la veille dans les entreprises : dans les cas étudiés, je me rendais compte que leurs choix stratégiques étaient fortement liés aux informations dont elles disposaient. Après mes études, j’ai été collaborateur dans un cabinet comptable, puis je suis parti travailler dans une agence web, et enfin j’ai fait un M2 en veille à l’université de Bordeaux (Master EIVS), suite à quoi j’ai pris la décision de fonder Sivva.

 

Veille Digitale : Votre formation initiale vous a-t-elle aidé dans votre nouvelle activité ?

Loic Bodin : Oui, connaître des aspects de gestion m’a aidé à créer mon entreprise, notamment à faire des économies au moment de sa mise en route. Au quotidien, chez Sivva, je sollicite mes trois domaines de compétences que sont la gestion, la veille et l’informatique.

 

Veille Digitale : Sivva existe maintenant depuis 3 ans. Initialement, l’agence assurait uniquement des prestations de veille. Pourquoi avez-vous décidé de créer un logiciel de veille en complément ?

Loic Bodin : Ce sont les clients de Sivva qui nous ont motivés à créer notre propre logiciel de veille. C’est un service que nous avons pensé en complément de nos prestations. L’outil s’est fait petit à petit, au fur et à mesure que nous avons affiné notre compréhension des besoins de nos clients. Ce sont pour la plupart des personnes qui n’ont pas de compétences particulières en veille et qui ont peu de temps à y consacrer ; nous avons donc imaginé un outil permettant de mener dans un seul et même portail toutes les étapes de la veille.

 

Veille Digitale : Comment fonctionne Siveille ?

Loic Bodin : Selon les besoins de notre client, nous mettons à sa disposition des corpus de sources (que nous appelons « thématiques »). Le client ajoute ensuite, pour chaque thématique, des mots-clés qui permettent de filtrer les résultats obtenus. Les résultats sont envoyés quotidiennement par mail.

J’ai voulu créer un logiciel qui soit moins bavard que les autres, mais plus précis ; je ne suis pas fan des outils qui prétendent tout récolter. Je suis assez d’accord avec le point de vue de Pascal Frion qui considère que l’idée de totalité n’a pas sa place dans une démarche d’intelligence économique.


Quelques aperçus de la démo de Siveille…

Le tableau de bord permet de retrouver les articles classés par thématiques et mots-clés.

Tableau de bord Siveille

 

La liste des articles permet de consulter les thématiques en les filtrant ou non par mot-clé.

Liste des articles Siveille

 

Sur cette page, vous configurez votre veille en ajoutant des filtres (mots-clés) aux corpus déterminés (thématiques).

Choix des mots clés sur Siveille


 

Veille Digitale : Vous n’êtes pas développeur, pourtant vous avez créé un logiciel de veille. Comment cela s’est-il passé ?

Loic Bodin : Je ne suis pas développeur, mais je me suis formé à l’informatique en autodidacte pendant des années, d’où mon expérience au sein d’une agence web avant de créer Sivva. Ce qui m’a beaucoup aidé, c’est que dans ce domaine il y a eu pour ainsi dire des MOOCs avant l’heure…

Il m’est arrivé de participer à des développements avec Neomind, une agence web bordelaise, et c’est avec un ami de cette agence qu’en un week-end nous avons codé la première version alpha de Siveille. Nous parlions le même langage, nous nous sommes facilement compris, il n’y a pas eu besoin de cahier des charges !

A ceux qui hésiteraient à se lancer dans la programmation, je dirais qu’en informatique il n’y a pas de complexe à avoir, de toute manière cette discipline est tellement large que personne ne peut tout maîtriser. Un expert d’un langage est presque débutant dans d’autres langages. Le mieux pour commencer, c’est de faire des petits programmes pour comprendre la logique du langage, et se fixer un objectif à réaliser par exemple pendant son temps libre. Je conseille de débuter avec Python. Personnellement quand j’apprends un nouveau langage je vais sur Codecademy.

 

Veille Digitale : Quelles solutions prévoyez-vous pour le logiciel dans les mois à venir ?

Loic Bodin : Beaucoup de projets sont en cours ! Premièrement, nous prévoyons d’améliorer l’ergonomie, notamment la façon dont l’outil présente les résultats de la veille. Très prochainement, les utilisateurs pourront également classer leurs articles favoris dans un espace dédié.

Deuxièmement, nous souhaitons ajouter une brique collaborative qui permettrait d’utiliser Siveille comme un Scoop.it interne aux entreprises.

Enfin, nous envisageons de permettre aux clients d’installer le logiciel sur leurs serveurs, et à terme, de rendre Siveille complètement open source. Cela se justifie dans le sens où notre valeur ajoutée repose davantage sur la maîtrise des processus de veille et notre connaissance du web en général que dans le code en tant que tel.

De nouvelles problématiques ont également émergé suite à l’annonce de l’arrêt de Yahoo Pipes. Nous sommes très à l’écoute des demandes des veilleurs, qu’ils soient nos clients ou non, et l’arrêt de ce service très apprécié va sans doute nous amener à faire évoluer et étoffer notre offre.

 

Veille Digitale : Pour finir, quel entrepreneur, penseur ou artiste pourrait être votre mentor ?

Loic Bodin : C’est difficile à dire ! De manière générale, je suis un fervent partisan de l’évolutionnisme en économie et de la destruction créatrice (développée par Schumpeter, entre autres). Quelques ouvrages m’ont également beaucoup influencés : La Structure des révolutions scientifiques (Thomas S. Kuhn), Free, entrez dans l’économie du gratuit (Chris Anderson), La Méthode Google, que ferait Google à votre place ? (Jeff Jarvis)

Merci à Loic Bodin et bonne route à Siveille !