C’est le jeudi 4 juillet qu’a eu lieu le dernier Labcom de la saison 1 sous le titre attractif   “Social Media Power – Tout pour réussir sa stratégie social media” , Anthony Babkine, Adrien Rosier et Mounira Hamdi entourés de « 4 invités de marque » (Loukouman Amidou, Cyrille Frank, Jeremy Benmoussa, Patrice Hillaire) y abordèrent la problématique « Est-il encore possible pour une marque d’être visible sur les médias sociaux sans pour autant casser la tirelire. »

L’angle choisi pour cette conférence Labcom était intéressant, malheureusement la problématique ne fut qu’effleurée sans réellement apporter de réponses concrètes. Or, pour répondre à la question « Peut-on être visible sur les médias sociaux en ayant une stratégie low-cost ? », il suffit tout simplement de prendre l’exemple de la stratégie sociale média mise en place par les organisateurs des conférences Labcom.

Qui sont les organisateurs des conférences Labcom ?

Mounira Hamdi, Anthony Babkine, Adrien Rosier

Mounira Hamdi, Anthony Babkine, Adrien Rosier

 Que l’on ait une expérience professionnelle conséquente ou pas, une stratégie social média ne s’improvise pas. Elle s’appuie souvent sur ce que l’on a appris durant le parcours universitaire et ou le monde du travail.

Les conférences LabCom sont organisées par : Mounira Hamdi, Anthony Babkine, Adrien Rosier trois professionnels de la communication et du digital.[divider]

Anthony Babkine (27 ans) : Entrepreneur et enthousiaste, Organisateur des conférences chez LabCom – Digital and Ereputation Strategy Specialist / Event planner

Adrien Rosier (27 ans) : Expert en communication évènementielle et digitale, Social Media Manager (En recherche) : # Marketing # Communication # SocialMedia # Digital # Events

Mounira Hamdi (25 ans) : Chef de projet web & médias sociaux

[divider]

Les petits +

Evitez de mélanger le français et l’anglais dans le titre de votre profil Linkedin, choisissez de rédiger votre profil dans la langue de Molière ou celle de Shakespeare, évitez le profil « Molspeare ».

Que vous soyez experts, professionnels , ou simples passionnés, issus du monde du social média ou non, lorsque vous remplissez vos différents profils sur les réseaux professionnels verticaux (vortails) comme Linkedin, Viadeo, Digikaa essayez de garder une homogénéité sur l’ensemble des réseaux. Cela ne prend pas beaucoup de temps et montre la cohérence de votre parcours professionnel.

Même si les hashtags sont cliquables lorsque vous partagez un tweet dans les nouvelles sur Linkedin, ils ne le sont toujours pas dans le titre de votre profil.

Définir une stratégie de présence sociale : Le blog un élément central

Choisir les bons réseaux et médias sociaux est la base d’une stratégie social média réussie, les organisateurs du Labcom ont mis en place leur communication sur deux blogs sans pour autant casser leur tirelire dans la mesure où ces blogs existaient précédemment.

[ordered_list style="decimal"]

  1. ma-ereputation.com
  2. evenementor.com

[/ordered_list]

La marque Labcom n’existe pas en tant que telle, la visibilité des conférences Labcom est mélangée entre profils personnels/professionnels et quelques espaces dédiés uniquement à la marque. Le dernier réseau social généraliste engagé dans la visibilité par les organisateurs est Facebook, sous la forme d’une page Labcom : https://www.facebook.com/conf.labcom. Ce qui montre (peut-être) le besoin de séparer dans un futur proche les canaux de communication des conférences Labcom avec la sortie du livre sur le management de crise. Gageons que l’expertise des organisateurs évite la dissolution de l’engagement et favorise une présence numérique forte en multipliant les différents supports de communication. Anthony Babkine anime et coordonne les deux blogs :

ma-ereputation.com, (partenaire des conférences Labcom) spécialisé dans l’e-réputation des marques et des personnes, blog lancé pour soutenir la sortie du livre « Bien gérer sa réputation sur Internet E-réputation personnelle : mode d’emploi » (Anthony Babkine, Nabila Moumen, Mounira Hamdi) au départ mis en ligne pour traiter de sujets d’e-réputation, sert principalement maintenant à annoncer les différentes dates des conférences Labcom, cas des cinq derniers billets publi-redactionnels (format publicitaire, article rédigé par un annonceur qui n’a plus qu’à être publié sur un support éditeur).

[MAJ]

Le nom de domaine de Ma-Eréputation.com n’a pas été renouvelé, il n’avait plus de raison d’être suite au lancement du site Conférence Labcom.

evenementor.com, (partenaire des conférences Labcom) blog professionnel de la communication événementielle, lancé pour la sortie du livre « Réussir l’organisation d’un événement » (Anthony Babkine, Adrien Rosier). Rassemble des articles sur les différentes thématiques autour de l’événementiel entrecallés des billets publi-redactionnels issus de ma-ereputation.com.

Les petits +

Le contenu d’un blog est important comme le souligne les co-createurs des conférences Labcom dans une interview accordée à Eric Briones aka Darkplanneur :

La qualité du contenu est sans doute une autre raison de ce partenariat. Nous croyons beaucoup en la force des contenus riches, travaillés et pertinents. Mounira Hamdi à propos du site web de Eric Briones. Source : http://www.darkplanneur.com/interview/les-createurs-du-labcom-dans-linterview-tres-strategique

Prenez le temps d’écrire des articles de fond ou pas dans les différentes catégories de votre blog : c’est la stratégie employée pour le blog d’Adrien Rosier et d’Anthony Babkine. Ma-ereputation devrait revenir sur le devant de la scène avec la sortie du livre sur la communication de crise le 12 septembre prochain : « Bad buzz : gérer une crise sur les réseaux sociaux » (Prochaine thématique Labcom ;-) ). En terme de quantité une stratégie de duplicate content peut-être intéressante en terme de qualité ce n’est peut-être pas si évident.

 

La gestion d’un blog se fait sur plusieurs niveaux, il y a le côté édito et le côté technique, si vous n’avez pas les compétences techniques, appuyez-vous sur d’autres personnes,un problème sur  un bouton de partage peut paraître anodin voire anecdotique car il n’empêche pas le site d’être consulté mais il empêche le partage des articles sur l’un des plus gros réseaux sociaux généralistes.

Ma-ereputation.com

De même la date de publication d’un article est importante, elle permet de situer celui-ci dans le temps et donc dans un contexte. C’est l’un des paramètres que les curateurs regardent en premier, si tous les articles de votre site sont datés de la date du jour cela peut avoir un effet néfaste surtout si vous annoncez des chiffres sur tel ou tel réseau social sur une période donnée. De même il est assez facile d’afficher sur votre blog les tweets issus d’un hashtag dédié, pensez à vérifier que ce widget fonctionne.

Lorsque vous publiez un article, vérifiez qu’il est dans la bonne catégorie, par exemple WordPress crée une catégorie « non classée » par défaut, si vous publiez votre billet sans vérifier la catégorie il peut y avoir des mauvaises surprises.

Ne négligez pas les petits problèmes techniques c’est en les accumulant que votre site deviendra de plus en plus instable. Cela demande du temps mais c’est un atout non négligeable dans la durée. La première chose à faire c’est de mettre votre site à jour le plus régulièrement possible. Autre petite astuce si vous n’avez pas les compétences pour mettre votre site à jour, supprimer le fichier readme.html à la racine de votre site, il donne en effet la version actuelle que vous utilisez, une personne mal attentionnée pourrait utiliser les failles de sécurité inhérentes à votre version.

Les réseaux satellites

Pour prolonger l’écho-numérique des conférences, Anthony Babkine, Adrien Rosier et Mounira Hamdi s’appuient sur leur propres profils professionnels ou personnels mais pas que. Les organisateurs n’ont pratiquement négligé aucun réseaux sociaux ou plate-formes de partage existantes et la liste est assez impressionnante :

[unordered_list style="tick"]
  • Tikimee
  • Slideshare
  • Scoop.it
  • Twitter
  • Pinterest
  • Youtube
  • Facebook
[/unordered_list]

Tikimee

Version ultimate offerte par Tikimee, c’est l’un des canaux de communication utilisé en tant que « marque Labcom ». Noyau central de la communication, cet agrégateur de profils sociaux est la vitrine des conférences Labcom. C’est l’URL principale de communication : http://www.conferences-labcom.com/. 6 boites principales pouvant contenir 6 références (url, textes, …), les organisateurs ont divisé la communication en 6 thématiques :

[unordered_list style="tick"]
  • Labcom (présentation des conférences)
  • Labcom Multimédia (présentation des différents canaux de communication)
  • Evenium.net (la billetterie en ligne pour s’inscrire aux conférences)
  • Le blog événementor.com
  • Le blog ma-ereputation.com
  • Les partenaires de Labcom
[/unordered_list]

MAJ Octobre 2013

Les conférences LabComVient compléter le dispositif le site : http://conferences-labcom.fr/, une arrivée plutôt discrète aucun rédactionnel de la part des organisateurs.  virage vers une identité propre de la marque LabCom ? On y retrouve la présentation des organisateurs du Labcom, la mise en avant des livres d’Anthony Babkine, de Mounira Hamdi, et d’Adrien Rosier. La possibilité de réserver son billet pour les prochaines conférences (la case d’inscription du Tikimee  est désormais obsolète).

[divider]

Les petits +

L'espace Labcom Multimédia

L’espace Labcom Multimédia

 Essayez d’être pro-actif lorsque vous avez un portfolio « vitrine » de votre marque, si vous dédiez un espace multimédia à vos  canaux de communication, il doit être à jour : l’ajout d’un canal de communication comme une page Facebook, devrait être mise en avant également dans l’espace dédié.

Suite à cet article ou pas la page Facebook est désormais présente :

Labcom Facebook

[divider]

Slideshare

Slideshare est utilisé en tant que marque Labcom. Cette plateforme de partage est utilisée pour donner de la visibilité aux différents supports des intervenants lors des différentes conférences Labcom. Cette partie peut être l’occasion de définir une charte éditoriale et graphique. C’est à vous de déterminer si vous préférez intégrer l’ensemble des présentations des intervenants dans une seule présentation ou si vous souhaitez séparer chaque présentation. Ce choix implique des avantages et des inconvénients :

Grouper l’ensemble des présentations

Avantages :

[unordered_list style="tick"]
  • Plus rapide lorsque vous ne disposez que de peu de temps, pas de charte édito à mettre en place juste une page de garde à respecter.
  • Un seul point d’entrée pour la lecture de l’ensemble d’un événement
[/unordered_list]

Inconvénients :

Des présentations longues à consulter, la plus petite présentation fait 40 slides et la plus grande plus de 100 slides…

Slideshare en chiffres : 6 documents, 34 abonnés, la consultation des présentations varient voici une infographie qui montre le nombre de vues par rapport à la thématique des conférences :

Plus les rectangles sont importants plus le nombre de vues est conséquent, il faut prendre en compte dans l’analyse que Slideshare compte pour 1 vue le passage de la slide 1 à 2 donc le nombre de vues ne veut pas dire lecture complète de la présentation.

Les petits +

Essayez d’appliquer votre charte graphique sur l’ensemble de vos présentations, slideshare vous permet facilement de faire des mises à jours et ainsi modifier, ajouter des slides à vos présentations sans perdre le nombre de vue.

Scoop.it

Scoop.it est utilisé sur un profil personnel, celui de Mounira Hamdi. Les organisateurs utilisent scoop.it pour faire une revue de presse « Ma-ereputation.com : Revue de presse ». On y retrouve en tête de gondole les articles de ma-ereputation et les présentations des conférences Labcom.

Sous le topic « Stratégie digitale et e-réputation » d’Anthony Babkine, les billets des partenaires sont mis en avant :

Les petits +

Pas de scoop.it dédié uniquement à la marque, les différents scoops sont répartis entre les différents comptes Scoop.it des organisateurs. Seul Mounira Hamdi a un scoop.it en version business (offert par Scoop.it) Cet outil de curation est utilisé par les organisateurs comme un « multiplicateur » du nombre de vues, des articles ou des différentes présentations slideshare c’est d’ailleurs une des sources les plus importantes du nombre de vue sur slideshare, essayer de le mettre à jours le plus régulièrement possible.

Twitter

Pas de « compte marque » Labcom, ce sont les profils personnels ou les profils des blogs qui font l’écho des dates de conférences, relais billets blog, photos sur Pinterest… La reprise des contenus est aléatoire dans le temps et par les différents co-organisateurs, dans l’exemple ci-dessous la mise en ligne des photos de la dernière conférence n’est pas reprise sur le compte Twitter d’evenementor mais par la page fan.


Pinterest

Pinterest Labcom

Pinterest est utilisé comme pour comme une vitrine photographique des conférences Labcom, chaque tableau correspond à un événement, consacré exclusivement aux photos, il est maintenant alimenté par les vidéos du (Labcom n°2) et des présentations slideshare. Concernant les photographies, il n’y a pas d’objectif de trafic vers un blog, le clic sur les photo renvoie vers la photo en grand format. L’utilisation d’un photographe professionnel sur un lieu d’événement est de l’ordre de 120 €/H. Ce n’est pas donné à tout le monde et mieux vaut en connaitre parmi ses amis si vous n’avez pas un budget conséquent à investir. »

Les petits +

L’utilisation d’un seul et unique hashtag « Labcom » est intéressant, il permet de positionner les photos des événements lors de recherche sur cette thématique. L’inconvénient d’utiliser un seul hashtag c’est que vous ne vous positionnez que sur un seul mot-clé nom générique. Comme cela est fait sur Twitter vous pouvez également utiliser un hashtag spécifique lié à la thématique de votre événement :

Pinterest vous permet de rediriger les clics sur les photos vers n’importe quelles sources Web, il suffit de ré-éditer la photo et d’indiquer vers quelle URL vous voulez renvoyer votre contenu. Notez que cette action est longue et peut-être décourageante, il n’existe pas de traitement par lot mais il faut éditer chaque photo pour un renvoi vers une source externe.

Youtube

Cette plate-forme de partage vidéos n’est dédiée à ce jour qu’au Labcom n°2 « Tendances comm’ et digitales pour 2013″, pas d’autres vidéos des autres Labcom. Les vidéos présentes sont dupliquées par leur partenaire sur cet événement Bouygues Télécom sur leur propre chaine Youtube. C’est le réseau social le moins alimenté, la cause est assez simple à analyser, tous les partenaires ne disposent pas d’une équipe vidéo, capable de fournir salle, matériel vidéo et  temps homme.

Youtube en chiffe : 9 vidéos, 20 abonnés et un peu plus de 650 vues sur l’ensemble des vidéos.

Les petits +

Pensez à créer des « playlists » avec vos propres contenus mais également avec les vidéos similaires, proches de votre thématique.

Facebook

Ouverte en juin 2013 c’est l’équipe annonce l’arrivée du nouveau canal de communication des conférence Labcom : la page Facebook :

Avec déjà plus d’une cinquantaine de Like depuis le mois de  juin, on retrouve sur ce canal :

[unordered_list style="tick"]
  • les albums photos du compte Pinterest
  • le publi-redactionnel des partenaires
  • les publications slideshare
[/unordered_list]
Lorsque vous créez une page fan faite attention de ne pas la géolocaliser uniquement à la France ;-)

Attention lorsque vous voulez faire une « mention » à une page vérifier avant si elle existe @MEDEF ne correspond pas à une page, pensez à vérifier si une page existe avant et likez celle-ci pour faciliter la mention dans votre post.

Les conférences LabCom MEDEF

Les conférences Labcom sont également relayées par les pages Facebook des comptes evenementor et ma-ereputation.

[divider]

Au final les conférences Labcom bénéficient d’une empreinte numérique forte :

Labcom, Conférences Labcom

 

Conclusion

Les experts

Source : Paco Flickr

  Cette jeune équipe presque  sortie des grandes écoles a mis en place une réelle stratégie de communication  sur les médias et les réseaux  sociaux sans pour autant cassez leur tirelire. Le fait d’être auto-partenaires de  son événementiel permet de  gagner en visibilité avec une base de  followers, abonnés, fans, qui ne  commence pas à 0. S’appuyer sur son  école, les amis, ou des professionnels rencontrés lors d’événements  divers permet de mettre en place avec  qualité un dispositif d’experts. Nul besoin d’investir dans dans des ads  Facebook ou Twitter

 Lorsque vous vous lancez dans une stratégie sociale média, le premier élément qu’il vous faudra prendre en  compte, bien avant de choisir les différents canaux de communications, et le temps que vous disposez à  consacrer à votre projet. Que vous soyez spécialiste en E-réputation et en  stratégie digitale,  ou simple  passionné essayez de conserver une cohérence et d’entretenir vos canaux de communication le plus  régulièrement possible.

  Si vous annoncez sur slideshare 6 événements par an, ce même chiffre se retrouvera également sur  sur votre  blog. Être visible partout est un atout, lancer une stratégie social média est assez facile pour  des petits    événements, on engage plus de temps humain que d’euros, ce qui est chronophage c’est :

[unordered_list style="tick"]

  • l’alimentation des différents réseaux et médias sociaux,
  • maintenir une cohérence éditoriale entre vos différents canaux de communication,

[/unordered_list]

 Une stratégie se définit essentiellement en amont, posez-vous la question sur la pertinence et l’utilisation d’ouvrir ou non un canal de communication :

[unordered_list style="tick"]

  • allez vous pouvoir l’alimenter dans le temps ou est-ce juste un one shot ?
  • le contenu sera-t-il exclusif ou redondant des autres réseaux sociaux ?
  • votre cible se trouve t-elle sur ce canal de communication ?

[/unordered_list]

Je terminerai cet article par la citation de Steve Jobs :

The only way to do great work is to love what you do. If you haven’t found it yet, keep looking. Don’t settle. As with all matters of the heart, you’ll know when you find it. And, like any great relationship, it just gets better and better as the years roll on. So keep looking until you find it. Don’t settle.

Les réseaux des partenaires des conférences Labcom sont nombreux (parmi lesquels le cabinet Syntec/MEDEF, Darkplanneur…) et le réseau des amis jouent un rôle majeur dans la visibilité des conférences Labcom.

Le dernier Labcom c’est déroulé au MEDEF, cette orientation (stratégique ? ) montre qu’il est assez difficile d’organiser un événementiel sans « utiliser » son réseau proche. Thierry Wellhoff est CEO de l’agence Wellcom (agence qui a recruté Anthony Babkine) Chairman du cabinet Syntec RP.

Une analyse des tweets depuis la création des conférences Labcom montre une chute importante des conversations autour de l’événement :

Les conférences Labcom

Chute importante des conversations autour des conférences Labcom

 Nous espérons que cet événement encore gratuit sur Paris continuera d’apporter des conférences de qualités à son public cible : les étudiants de l’ESG.