Snapchat, enfin Snap Inc. est sur les derniers mois au coeur de l’actualité, changement de design pour une mise en avant de certaines fonctionnalités (Discover), Géofiltres, Géostickers, Bitmoji … ce réseau social a réussi à faire plier Facebook enfin Instagram, en copiant sa fonctionnalité phare : les stories, Instagram montre sa difficulté à innover !  L’art est souvent imité, mais jamais égalé à sa juste valeur…

Depuis quelques années notre rapport à l’information a changé, l’information est devenue mobile et dans cette mobilité de l’information, certains réseaux ont réellement dédié leurs contenus aux mobiles.  Snapchat est peut-être le réseau social qui m’a le plus surpris depuis quelques années !

Pour avoir une petite base de recherche sur la « mobilité de l’information l’information petite poucette »1 afin d’écrire cet article, j’ai tweeté, il y a quelques semaines, un sondage sur le canal utilisé pour accéder à l’information de type « média » : 

Sur 156 votants 76% accède à l’information via un mobile ! Je pense que c’est l’une des plus grandes évolutions en terme d’usage des 5 dernières années.

Anatomie du succès : les chiffres Snapchat

Nous réinventons la façon de prendre des photos et des vidéos mais aussi de les partager. Nos produits permettent de communiquer plus facilement, profiter de chaque instant, et découvrir le monde en s’amusant.

C’est la jeunesse de l’audience qui a été mise en avant dès la sortie des premières statistiques : la part d’audience mensuelle la plus importante aux US est celle des 18-24 ans avec 37% suivi des 25-34 : 26%. Cette tendance « jeune » est en train de changer comme pour tous les réseaux sociaux « Les vieux débarquent sur Snapchat » comme le précise la dernière étude Comscore relayée par le Wall Street Journal.

Etude ComScore Snapchat

En France plus de 60 % des utilisateurs de Snapchat ont entre 18 et 34 ans.

Chiffres Snapchat France

Snapchat a très vite trouvé son « business model » basé sur la publicité. Et pour cause les chiffres annoncés sont assez vertigineux :

  • + de 150 millions de personnes utilisent Snapchat chaque jour.
  • Les Snapchatters regardent plus de 10 milliards de vidéos par jour.

Au-delà des chiffres démographiques, Snapchat évolue rapidement, nouveau design, Snapchat dérange au point qu’Instagram n’arrive plus à innover et se voit obligé de copier coller l’une des fonctionnalités phares de Snapchat : les « Stories ».

Face à cette concurrence, les équipes de Snapchat développent et actualisent leur produit régulièrement :

  • 7 oct. 2016 : Story Playlist
  • 24 sept. 2016 : Introducing Spectacles (les lunettes de Snap Inc. )
  • 2 août 2016 : Geostickers
  • 19 juil. 2016 : Bitmoji on Snapchat

 

Pourquoi Snapchat comme exemple de mobilité de l’information ?

Atypique, surprenant, bi-polaire, impressionnant, ce sont peut-être les premiers mots qui me viennent à l’esprit lorsque j’ouvre cette application mobile. Atypique par le contenu proposé je parle à la fois de l’utilisation ludique de l’interface : une navigation verticale et horizontale.

Sur la chaîne Youtube de Snapchat vous trouverez une vidéo dédiée à la mobilité « Made for mobile »

Mobilité de l’information : Snapchat du court pour du contenu de fond

Ce n’est pas forcément le cas en France aujourd’hui car nous n’avons plus accès depuis le 15 septembre aux médias US avec l’arrivée des médias français sur Snap Inc. :

  • Le Monde,
  • Paris Match,
  • L’Équipe,
  • Konbini,
  • Cosmopolitan,
  • Vice,
  • Melty,
  • Tastemade.

Et là c’est un peu la douche froide voire glaciale, Snap Inc, ne donne plus accès aux contenus US, forcément vous êtes français vous n’êtes donc pas intéressés par du contenu US… Snap Inc. applique donc la politique nationaliste des contenus « La France aux contenus français » ! Moi qui pensais qu’Internet avait libéré les frontières du contenu et donc du savoir… Vous pouvez donc maintenant savoir pourquoi « Lire rend beau« , ou connaître les « 12 astuces pour s’habiller plus vite le matin« , et si cela ne vous donne pas l’envie de découvrir le Discover Français, il reste l’idée con du jour : « Envoyer ses paires de Yeezy dans l’espace« . Le compte du « Monde » sauve le reste du contenu heureusement…

Snap Inc. Discover France

 

Heureusement il reste quand même un espoir, le compte @NatGeoChannelFR nous annonce l’arrivée de National Géographic France dans le discover… Car depuis l’arrivée des médias Français dans « Discover » Kim Jong-Snap vous empêche également de vous abonner aux médias US…

national_geographic_snapchat

 

Quant au bilan, voici les derniers chiffres un mois après l’ouverture de « Discover » aux médias Français :

Mobilité de l’information : Snapchat « Terror in Brussels »

Heureusement que la pauvreté des contenus français ne touche pas les U.S : le mercredi 23 mars 2016 le compte Discover de CNN déprogramme le contenu initialement prévu pour le remplacer par un contenu dédié aux attaques terroristes de Bruxelles. Le logo est modifié et l’ensemble du contenu de la journée est dédié aux attentats !

Snapchat CNN : Terror in Brussels

Snapchat CNN : Terror in Brussels

Snapchat CNN : Terror in Brussels

CNN est l’un des pionniers à être entré dans le « Discover », il n’ y a pas de sujet qui ne puisse se traiter en mode Snapchat : news, international, tech… tout est optimisé pour rendre le contenu de l’information mobile :

cnn_snapchat

“CNN’s Discover channel lives natively within the app – built from the ground up, exclusively for Snapchat. It’s beautiful, informative and driven by great images and video,” said Samantha Barry, CNN’s head of social news. “This partnership provides us another avenue to showcase our creativity, and share CNN’s brilliant coverage and storytelling with new audiences. »

Utiliser les filtres de Snapchat pour témoigner contre le viol !

C’est le journaliste Indien Omar Yusuf qui est à l’origine de ce projet, ici on ne parle pas des filtres qui rendent jolies toutes les filles, mais de protéger l’anonymat des différents témoignages des jeunes filles abusées. Voilà une utilisation des filtres qui sort complètement du cadre habituel que l’on connait.

Climb Against Sexual AbuseProtecting identity of rape survivors with Snapchat filters. Climb Against Sexual Abuse by Yusuf Omar

Publié par Hindustan Times sur dimanche 26 juin 2016

Conclusion

warlord620Dans cette course à la mobilité de l’Information Snap Inc. tire les contenus vers le haut grâce notamment à la fonction Discover (surtout aux US…). Là où les médias français cherchent encore à comprendre le fonctionnement de Snapchat, d’autres comme Propublica se tournent vers WhatsApp pour animer une communauté autour de sujets d’actualité2. Il est clair que si vous ne faites pas partie de « Discover » animer et fidéliser une communauté sur votre compte Snapchat est un véritable sacerdoce : manque d’outil comme l’accès aux statistiques d’un compte, le nombre de snapchatters de votre communauté, la nécessité d’avoir une équipe dédiée à la vidéo…

Alors que Facebook vient seulement de mettre en avant les videos verticales dans le « Newsfeed » des utilisateurs3, le format vidéo vertical natif de Snapchat a littéralement tué la vidéo en mode « portrait ».

Les contenus mobiles de « Discover » sont à ce jour le flambeau de la mobilité de l’information, ils sont dédiés à Snapchat et ne sont pas juste une pâle copie en mode « responsive » d’un article déjà présent sur un site Web. Cette révolution obligera-t-elle les médias à devenir Snapchat dépendant ? Comme c’est déjà le cas pour la fonction « Instant Article » de Facebook alors que l’audience des articles n’est pas prise en compte par médiamétrie ni par l’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias. Je me souviens encore il y a moins d’un an, certains médias4 limitaient Snapchat a une application permettant d’envoyer des photos légères…

…Une chose est certaine : Snapchat a pris beaucoup plus d’importance et de poids ces derniers mois. La société née en 2011 à Los Angeles n’est plus uniquement cette application qui permettait de s’envoyer des photos légères – et parfois un peu compromettantes ! – qui s’effaçaient automatiquement au bout de quelques secondes. NICOLAS RAULINE – LesEchos.fr

En attendant, j’espère rapidement l’arrivée de contenus médias français dignes de ce nom dans le « Discover ».

Notes

  1. Article de Culturebox : Michel Serres et la génération  » Petite poucette  »
  2. Lire l’article : Talk To Us About Our Firestone Investigation on WhatsApp »
  3. Lire l’article : « Facebook now officially showcases vertical videos in mobile news feeds »
  4. Lire l’article : « Application phare des jeunes, Snapchat tente de conquérir un nouveau public »