Novembre 2013, je lis cette phrase reprise par Jessica sur un post Facebook. J’ai souri, parce que l’auteur est étudiant en Communication… Si j’avais tweeté cette phrase, le seul hashtag que j’aurais pu y accoler c’est le « #Fail ». Car LinkedIn est un réseau vertical (vortail), qui se distingue justement des réseaux généralistes (Facebook, Twitter), par son orientation spécifique vers le monde du travail.  Travail, études… Cet étudiant est-il si déconnecté de l’utilisation des réseaux sociaux professionnels qu’il ne voit pas de quelle manière il peut s’en servir pour construire son parcours de futur salarié ? Pense-t-il vraiment LinkedIn n’est utile qu’après l’obtention de son diplôme ?

Post Facebook de Jess

LinkedIn en chiffres

Aujourd’hui LinkedIn c’est 259 millions de membres, 2 nouveaux membres par seconde, 6 millions de membres en France (5 millions en avril 2013). La véritable croissance en France a commencé en novembre 2008 lorsque son interface a été traduite en français.

LinkedIn en Chiffre Juin 2013

Source : Dossier de presse – LinkedIn France –  Juin 2013

Génération Y une génération déconnectée… de la réalité ?

 C’est un fait, la Génération Y est une génération connectée, ces fameux « digital native » sont nés bercés par la fée Internet une cuillère 2.0 dans la bouche. Mais de quelle manière cette génération est-elle « connectée » ? On peut facilement imaginer que les abonnements Spotify sont supérieurs aux abonnements LinkedIn sur cette tranche d’âge, un récent article de Slate nous apprend que :

Selon une étude menée par le Georgia Institute of Technology et l’International Telecommunication Union, ils ne seraient même que 30% à être considérés comme des digiborigènes (néologisme savoureux pour désigner les «digital natives» ou «natifs numériques»). Source

Analysons le nombre d’étudiants en France, il est assez simple d’obtenir les chiffres du dernier recensement de l’INSEE

Étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur public et privé en 2011

L’INSEE précise en commentaire

À la rentrée 2011, 2 347 800 étudiants étaient inscrits dans l’enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les DOM, soit une hausse de 1,2 % par rapport à la rentrée 2010 (+ 28 000 étudiants). Les effectifs inscrits dans l’enseignement supérieur en France ont ainsi augmenté pour la troisième année consécutive.

LinkedIn pour les études

LinkedIn pour les études

2 faits marquants montrent l’intérêt que porte LinkedIn aux étudiants. En septembre 2013 LinkedIn réduit l’âge d’inscription à l’utilisation de ses services, il suffit alors d’avoir 13 ans pour pouvoir ouvrir un profil sur LinkedIn comme c’est le cas à ce jour sur Facebook (les utilisateurs mineurs disposeront de paramètres de confidentialité spécifiques afin de limiter la divulgation d’informations sensibles).

Fin août 2013 LinkedIn lance « LinkedIn pour les études » un ensemble d’outils qui vont permettre la mise en relation d’ étudiants, écoles et employeurs. Ce sont des outils que l’on pourrait classer parmi les « facilitateurs » pour construire son réseau professionnel.

[divider]

Les multiples possibilités de LinkedIn que ne soupçonne pas la génération Y

L’approche de LinkedIn se fait en trois temps. « Étudiants potentiels », « Étudiants », « Anciens Élèves », la première approche va permettre en amont d’obtenir des informations sur le choix d’une école…

  •  Recherchez une école,
  •  Recherchez un professeur, ancien élève…,
  •  Discutez avec les étudiants en vous inscrivant dans les groupes dédiés,
  •  Trouvez un stage.

LinkedIn va plus loin que les simples possibilités de recherche ci-dessus, ce réseau social professionnel propose 3 possibilités d’utilisation aux « étudiants potentiels » :

Etudiants potentiels

LinkedIn-Etudiants-potentiels

  1.  La possibilité de se connecter à 23 000 pages universitaires ou grande écoles,
  2. Prendre directement contact avec des étudiants ou ex-étudiants d’une université / école pour leur demander des conseils sur telle ou telle UE (unité d’enseignement) par exemple et son utilité au sein d’un cursus,
  3. Comprendre le parcours universitaire pour accéder à un métier, en observant par exemple le profil complet des anciens élèves en poste. (quelle formation ont-ils fait ?, quel est leur parcours universitaire ?, avec qui sont-ils entrés en relation ? …)

Vous êtes étudiant, LinkedIn dans cette deuxième phase  va vous permettre d’accroitre votre réseau en retrouvant vos  LinkedIn-etudiants

34 catégories de métier ont été recensées sur LinkedIn, en cochant un niveau d’expérience de stagiaire et jeune diplômé, LinkedIn propose un peu plus de 46 200 résultats. Si nous limitons la recherche à la France c’est plus de 1600 offres d’emploi ou de stage qui sont accessibles en ligne. L’ensemble des offres peuvent-être triées par régions, dates de publications, niveau d’étude, métier ou secteur d’activité…

Offre de stage du groupe La Poste

Offre de stage Digimind

Vous êtes un ancien élève :

Vous êtes un ancien élève

Une des principales différences entre les Facultés et les « grandes écoles privées » c’est qu’à la Fac vous devez vous construire votre propre réseau professionnel, dans les écoles privées on s’inscrit autant pour bénéficier du réseau des anciens en poste que pour le contenu distillé par des intervenants extérieurs. Sur LinkedIn construire son réseau est plus facile, notamment grâce à l’utilisation des adresses e-mails personnelles lors de l’inscription. Votre demande de contact arrivera plus facilement jusqu’à votre interlocuteur via sa boîte mail personnelle plutôt que par via sa boite professionnelle qui a de grandes chances d’être filtrée par la secrétaire de direction…

Les points à améliorer côté Grandes Écoles et Universités

LinkedIn a effectué de nombreuses évolutions pour les étudiants :

Prix abonnement LinkedIn

Malheureusement c’est de l’autre côté du tunnel que les changements prennent du temps. Peu d’universités ou de grandes écoles ont pris la main sur leur page dédiée. Comme a pu le faire l’Université Paris-Sorbonne en publiant des informations régulières sur l’école.

Page LinkedIn Université La Sorbonne

 Conclusion

Les réseaux sociaux professionnels devraient devenir une matière transverse à l’Université, ce qui serait un réel plus pour les étudiants. Je parle ici d’une véritable matière pas un cours « pré-formé » en mode bilan d’e-réputation personnelle : comment remplir son profil LinkedIn ?, utilisez les bons mots-clés ! , un power-point DoYouBuzz et une cuillère à soupe de vidéo… Je parle d’un véritable accompagnement, tout au long du cursus universitaire :

  • Accompagner l’étudiant dès son entrée en université
  • Créer des groupes de promotion en amont et non à la sortie des étudiants
  • Développer la recherche de stage via les réseaux sociaux professionnels
  • Accroître son réseau
  • Rester en veille sur son secteur d’activité via LinkedIn Pulse
  • Rechercher un emploi
  • Faire intervenir des utilisateurs réguliers de LinkedIn « Best Practices »

Il ne s’agit pas de s’affranchir des méthodes traditionnelles de recherche d’emploi, mais de mettre toutes les chances de son côté en s’ouvrant aux potentialités d’un réseau tourné vers le monde professionnel, à l’heure où les recruteurs se tournent de plus en plus vers un recrutement 2.0 et où la marque employeur devient le nouvel enjeu des ressources humaines. LinkedIn et les réseaux sociaux professionnels en général doivent-être intégrés durant le parcours universitaire et de manière continue. Cela fait partie d’une culture numérique transverse susceptible de répondre aux besoins professionnels des étudiants.

Ci-dessous une des dernières présentations de LinkedIn France, la slide n°14 est dédiée à la recherche d’emploi et la n°15 aux étudiants qui recherchent un stage :